The Southern Elite Club (Argentina): notes & graphs

Translation/adaptation of a French post published on 2019 March 15th – my English being not as good as it should be, I do hope it remains understandable… And if you notice any (content) mistake, no not hesitate to contact me!

Since the beginning, creation of elitist and undeground circles is a black metal trademark. This post deals with an Argentinian NSBM (National-Socialist Black Metal) circle, based in Buenos-Aires, and active since the beginning of the 2000s: the Southern Elite Club (SEC). Apart from some information on this circle, I take the opportunity to discuss data collection, methodology, network analysis and visualization.

Continuer la lecture de « The Southern Elite Club (Argentina): notes & graphs »

Notes & graphes sur le Southern Elite Circle (Argentine)

English version available here

La formation de cercles plus ou moins fermés et élitistes est une des caractéristiques notables du black metal depuis ses origines. Ce billet s’intéresse à un cercle de NSBM (black metal national-socialiste) argentin, actif depuis le début des années 2000 et basé à Buenos-Aires : le Southern Elite Circle. Outre un certain nombre d’informations sur ce cercle, j’en profite pour évoquer recueil de données, méthodologie, analyse de réseaux et visualisation.

Continuer la lecture de « Notes & graphes sur le Southern Elite Circle (Argentine) »

Collecter les données du site metal-archives.com

Le site metal-archives est un site collaboratif dédié aux groupes de musique metal. Après inscription, toute personne est en capacité d’ajouter un groupe ou de compléter des fiches de groupes déjà existantes. Lancé en 2002, metal-archives comptabilisait déjà plus de 120 000 fiches de groupes en avril 2018 avec une profondeur temporelle de plus de 50 ans. Un certain nombre d’éléments descriptifs et biographiques sont renseignés : statut du groupe, état et ville d’origine, date de création et éventuellement de fin, genre musical, thème des paroles, discographie, membres, etc. Ce site collaboratif a donc permis la création d’une volumineuse base de données autorisant la réalisation d’analyses spatiales, temporelles ou thématiques.

Continuer la lecture de « Collecter les données du site metal-archives.com »

Les données sont des construits (2) : l’exemple des genres sur Metal-archives

Dans un billet précédent, j’ai essayé d’expliciter le plus clairement possible comment et pourquoi certains termes des Lyrical themes du site collaboratif metal-archives avaient été recodés. Ce billet, écrit à quatre mains avec mon collègue ingénieur Hugues Pecout, explicite les choix opérés pour recoder les genres renseignés pour les groupes de metal disponibles dans la base*.

Continuer la lecture de « Les données sont des construits (2) : l’exemple des genres sur Metal-archives »

Les données sont des construits (1) : l’exemple des thèmes sur Metal-archives

Avec mon collègue Hugues Pecout, nous nous intéressons aux données disponibles sur le site https://www.metal-archives.com/ et nous travaillons en ce moment deux aspects : les thèmes des paroles (Lyrical themes) et la diffusion géographique de certaines branches du metal. Ce billet s’intéresse aux Lyrical themes et essaye d’expliciter comment, à partir d’une extraction automatique, les termes sont plus ou moins modifiés et comment, à chaque étape, des choix méthodologiques doivent être faits, choix qui pèseront bien entendu sur les résultats que nous obtiendrons ensuite. Il s’agit donc de montrer comment on construit, à partir d’un matériau brut (ici des données numériques mais ce pourrait être des données qualitatives et la démarche serait similaire), des données exploitables pour nos questions de recherche.

Continuer la lecture de « Les données sont des construits (1) : l’exemple des thèmes sur Metal-archives »

Construire un corpus d’artistes nationalistes (1)

Le terme nationaliste est utilisé ici comme synonyme d’extrême-droite ou de droite radicale.

L’une de mes pistes de recherche à propos des scènes musicales nationalistes concerne la diffusion spatiale : qu’il s’agisse du RAC (Rock against Communism) ou du NSBM (Black metal national socialiste), on a dans les deux cas un lieu et une date d’apparition (Londres début 80, Norvège milieu des années 90) puis une diffusion mondiale qui ne se fait pas de manière aléatoire (hypothèse) mais selon des logiques impliquant des artistes, des labels et des réseaux qu’il est possible d’identifier.

L’une des premières étapes pour étudier ces processus supposés de diffusion est de construire une liste de groupes et d’artistes et de collecter sur eux le plus d’informations possibles – je n’utilise pas l’écriture inclusive sur ce thème car ces scènes sont très majoritairement masculines. J’ai commencé par m’intéresser au rap nationaliste français, ai découvert le NSBM et, tant qu’à faire une liste, je me suis lancé dans la tâche délirante de créer une liste mondiale tous genres confondus… Ce billet tente d’expliquer comment je construis cette liste qui contient pour le moment un peu plus de 1700 artistes et groupes. Il s’agit de montrer une recherche en train de se faire et d’expliciter les dizaines de choix qui justifient l’inclusion d’un artiste dans mon corpus.

Continuer la lecture de « Construire un corpus d’artistes nationalistes (1) »

Construire un corpus à l’aide de l’analyse de réseaux : les splits des groupes NSBM

Ce texte s’appuie une présentation faite lors de l’école thématique Initiation à l’analyse de réseaux organisée à Nice en juillet 2017.

Ce qu’est le NSBM

Le Black metal national-socialiste (NSBM) est une branche du black metal qui affiche sa fascination pour le nazisme. Cette admiration se marque par les noms des groupes (présence fréquente des lettres 18, 88*, des termes Aryan, Krieg ou tout autre terme évoquant la haine raciale, l’antisémitisme et/ou les armées du IIIe Reich), l’iconographie utilisée sur les pochettes d’albums et par les textes des chansons. Des groupes de NSBM existent à peu près partout dans le monde et certaines scène sont particulièrement actives (France, Europe de l’Est, Amérique du Sud).

Continuer la lecture de « Construire un corpus à l’aide de l’analyse de réseaux : les splits des groupes NSBM »