Les « artistes similaires » sur Deezer : le cas du black metal

Dans la lignée du précédent billet consacré au punk français sur Deezer et à la rubrique « Artistes similaires », nouveau test avec un genre musical autre, le black metal. Tout comme le punk, ce style n’apparaît dans la liste détaillée des 203 sous-genres utilisés par Deezer pour taguer les albums : on trouve « metal », « metal finlandais » et « hard rock » ; pas de black, de thrash, de death, de hardcore et que sais-je encore. Pourquoi dans ce cas choisir ce genre musical ? Tout simplement parce que je suis à peu près capable d’évaluer la qualité des suggestions pour des genres que je connais un peu moins mal que les autres, et j’écoute essentiellement des musiques bruyantes…

Continuer la lecture de « Les « artistes similaires » sur Deezer : le cas du black metal »

Les « artistes similaires » sur Deezer : l’exemple du punk français

J’ai la chance, grâce à mon collègue Thomas Louail, d’être membre d’un projet de recherche portant sur les pratiques d’écoute musicale en partenariat avec Deezer. Comme je n’utilisais pas cette plateforme jusqu’à la semaine dernière, je ne sais pas trop comment ça marche. Donc plutôt que d’attaquer de gros volumes de données sans trop savoir ce qu’ils signifient, j’explore lentement et manuellement certains aspects de la plateforme. Objet de ce billet : explorer la rubrique « Artistes similaires » accessibles sur la plupart des pages des artistes comme le montre la capture d’écran ci-dessous.

Continuer la lecture de « Les « artistes similaires » sur Deezer : l’exemple du punk français »

RAC anglais, splits et analyse de réseaux (support de cours)

Pour les besoins d’un cours à venir, j’ai constitué un nouveau jeu de données en partant de groupes RAC (Rock against communism) anglais des années 80 – un peu comme ce que j’avais tenté il y a presque deux ans dans ce billet. Afin de varier les expériences, j’ai modifié la règle de collecte, optant pour l’option boule de neige ; détails et exemples de visualisation ci-dessous.

Continuer la lecture de « RAC anglais, splits et analyse de réseaux (support de cours) »

Notes sur la production discographique du BlazeBirth Hall

J’ai évoqué ici récemment le Southern Elite Circle argentin, ce billet s’intéresse à un cercle de NSBM plus ancien, le BlazeBirth Hall (BHH), né au milieu des années 90 dans la ville de Novomoskovsk, au sud de Moscou. Premier cercle NSBM russe, il compte sept groupes au total : Branikald (1993–2001), Forest (1994–2005), Rundagor (1994–1998), Raven Dark (1994–2000), Wotan Sølv (1994–2000), Vargleide (1999–2000) et Nitberg (depuis 1999), certains musiciens étant membres de plusieurs de ces groupes. Ses activités impliquent notamment l’animation d’un label (BlazeBirth Hall Records). L’un des artistes les plus actifs, Ulv Gegner Irminsson, a été poignardé à mort en 2005, ce qui a entraîné l’arrêt de certains groupes et un ralentissement des activités de ce cercle. Membre du Pagan Front, le BBH dispose d’un site web – en russe -, d’une page facebook (non alimentée) et d’une page active sur le réseau social russe vk – en russe évidemment. Le groupe Sternatis, originaire de cette même ville,  a sorti un disque sur le label du cercle et a compté des membres impliqués dans plusieurs des groupes cités, il n’est pourtant pas membre du BBH

Continuer la lecture de « Notes sur la production discographique du BlazeBirth Hall »

Youtube, rap natio & censure : retour sur une expérience

Il y a un an environ, j’expliquais dans un billet publié sur ce site pourquoi je créais une chaîne youtube consacrée au rap nationaliste. J’ai décidé de ne plus l’alimenter et j’explique un peu plus loin pourquoi mais tout d’abord, retour sur les objectifs annoncés motivant la création de cette chaîne.

Continuer la lecture de « Youtube, rap natio & censure : retour sur une expérience »

Les actions financées par le GIP Objectif Meuse (2000-2017) : données, script et cartes

Mon collègue Nicolas Lambert et moi-même sommes ravis de mettre en accès libre les données correspondants aux actions financées par le groupement d’intérêt public Objectif Meuse.

Les liens ci-dessous permettent de récupérer un fichier Excel contenant les données et les méta-données et une page html avec un script R et une série de cartes. Ces données en accès libre peuvent évidemment être réutilisées en dehors de toute utilisation commerciale à des fins pédagogiques, militantes et/ou de recherche.

Continuer la lecture de « Les actions financées par le GIP Objectif Meuse (2000-2017) : données, script et cartes »

Tentative d’épuisement d’un site militant : vmc.camp (2015-2018) – 2

Le billet précédent était basé sur une approche exploratoire qualitative, celui-ci au contraire attaque l’ensemble des billets publiés sur le site et s’intéresse aux mots clés utilisés et aux cooccurrences de mots clés. Comme d’habitude, le script R utilisé pour produire les résultats présentés ici est librement téléchargeable (encodage utf-8) – je m’excuse auprès de mes collègues expert.e.s en R, mon code est sans aucun doute perfectible.

Continuer la lecture de « Tentative d’épuisement d’un site militant : vmc.camp (2015-2018) – 2 »

Tentative d’épuisement d’un site militant : vmc.camp (2015-2018) – 1

vmc.camp était l’un des sites permettant de suivre la lutte en cours contre le projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires. Le premier billet publié sur le site l’a été le 17 mars 2015, le dernier billet le 12 novembre 2018. Sa création était lié à l’organisation d’un camp anti-autoritaire à Bure en août 2015 (d’où le camp), vmc étant l’acronyme de Vladimir, Martine & Co, clin d’œil à Vladimir Martynenko dont le chasse-neige avait percuté le 20 octobre 2014 l’avion dans lequel se trouvait le pdg de Total*, causant la mort de ce dernier. L’arrêt du site est lié aux poursuites judiciaires en cours pour « association de malfaiteurs » (cf les billets tagués Antirépression ou Légal sur vmc.camp et la rubrique Répression sur le site https://bureburebure.info/ qui a pris le relais de vmc).

Continuer la lecture de « Tentative d’épuisement d’un site militant : vmc.camp (2015-2018) – 1 »

Le rap nationaliste français – featurings et discographie

Featuring

J’ai commis l’année dernière un graphe des featurings des artistes de la scène rap nationaliste française – je considérais tous les voisins d’ordre 2 de Kroc blanc, Amalek, North et AgB13. Je me suis contenté ici de l’actualiser avec les albums et vidéos sortis depuis. Si vous repérez des oublis, n’hésitez pas à me le signaler. J’ai supprimé le lien Kroc blanc – Manon (titre Gros mot sur Instinct) dans la mesure où la seconde est la fille du premier et elle est un peu jeune pour être considérée comme une artiste de la scène rap nationaliste (merci à YoM d’avoir attiré mon attention sur ce point). Le fichier est téléchargeable ici (fichier .txt, encodage utf-8, séparateur ;).

Continuer la lecture de « Le rap nationaliste français – featurings et discographie »

Sur le carnet post-terrain (Bure, 2017)

Histoire d’un texte : deux collègues diffusent au printemps 2018 un appel sur le thème Géographie des mobilisations. Je leur envoie le mail suivant :  » [..]. Je me demandais si la revue pouvait éventuellement accueillir des « carnets post-terrain » et un texte expliquant à la fois pourquoi je ne tiens (tenais…) pas de carnet de terrain dans le bois occupé à Bure et les contraintes et limites des carnets post-terrain. Continuer la lecture de « Sur le carnet post-terrain (Bure, 2017) »

Ce que finance le GIP Meuse depuis 2000

Le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Objectif-Meuse a « vocation à soutenir, dans les limites du département de la Meuse, des actions de développement du tissu industriel et économique, d’aménagement du territoire, de formation, de développement des connaissances scientifiques et technologiques, et des actions en lien avec la transition énergétique. Les actions conduites le sont notamment dans les domaines utiles au laboratoire souterrain de l’ANDRA ou au projet CIGEO. » (page d’accueil du site http://www.objectifmeuse.org/ visité le 11/09/2018). Financé par l’industrie du nucléaire, le GIP distribue pas moins de 30 millions d’euros par an en Meuse.

Continuer la lecture de « Ce que finance le GIP Meuse depuis 2000 »

Les Nuits debout en Île-de-France (printemps-été 2016) – script et données

Update du 4 octobre : l’article est désormais en ligne.

Un article écrit par nos soins, concernant les Nuit debout en Île-de-France, est censé paraître d’ici quelques semaines dans l’excellente revue en ligne Métropolitiques. Le fichier .zip téléchargeable ici (2.6 Mo) permet de reproduire l’ensemble des traitements statistiques et cartographiques de cet article. Il comprend les fichiers suivants :

  • NL_LB_aout2018.R : script R permettent de répliquer les traitements – et d’en tester d’autres évidemment ;
  • carteAnim.gif : carte animée recensant semaine après semaine les lieux de rassemblements Nuit debout en Île-de-France d’avril à juillet 2016 (cf ci-dessous).

Continuer la lecture de « Les Nuits debout en Île-de-France (printemps-été 2016) – script et données »

Le « laboratoire » de l’Andra à Bure : courte chronologie d’une longue lutte

La chronologie proposée ici ne prend pas en compte les aspects juridiques (recours des opposant.e.s) et judiciaires (procès contre les opposant.e.s). Elle est volontairement sélective pour les dernières années, d’autres sources (vmc.camp notamment) permettant de suivre le détail des actions en cours depuis 2015. Les liens ont été visités en août 2018. Si vous repérez des oublis importants, n’hésitez pas à laisser des commentaires. Si vous ne souhaitez pas que ces commentaires soient publiés, il suffit de me l’indiquer.

1979
7 novembre : création de l’Andra (Agence nationale des déchets radioactifs), filiale du Commissariat à l’énergie atomique (CEA).
Continuer la lecture de « Le « laboratoire » de l’Andra à Bure : courte chronologie d’une longue lutte »

Chère ANDRA, accepteras-tu un jour de me répondre ?

Mise à jour du 11 décembre 2018 : j’ai eu hier l’excellente surprise de recevoir par mail un gros dossier avec une bonne partie (pas tout, il manque des choses) des documents demandés : A propos n° 1 à 8 plus un numéro spécial (janvier 1997), Passerelles 2 et 5, et des numéros de Plein jour. Merci donc à l’expéditeur, « La Direction de la Communication et du Dialogue ».

L’ANDRA (Agence nationale des déchets radioactifs) a multiplié au cours de son existence les supports de communication : lettres d’informations internes (LaboExpress début des années 2000), lettres d’informations grand public (Plein jour, La vie du labo, Le journal de l’ANDRA), lettres à destination des acteurs économiques (Passerelle, début des années 2000). Toutes ces brochures sont de qualité professionnelle (papier glacé, nombreuses illustrations en couleurs, maquette aérée, etc.) et, pour les brochures grand public, très largement distribuées (Le Journal de l’ANDRA, édition Meuse/Haute-Marne, est ainsi tiré à plus de 190 000 exemplaires).

Continuer la lecture de « Chère ANDRA, accepteras-tu un jour de me répondre ? »

Collecter les données du site metal-archives.com

Le site metal-archives est un site collaboratif dédié aux groupes de musique metal. Après inscription, toute personne est en capacité d’ajouter un groupe ou de compléter des fiches de groupes déjà existantes. Lancé en 2002, metal-archives comptabilisait déjà plus de 120 000 fiches de groupes en avril 2018 avec une profondeur temporelle de plus de 50 ans. Un certain nombre d’éléments descriptifs et biographiques sont renseignés : statut du groupe, état et ville d’origine, date de création et éventuellement de fin, genre musical, thème des paroles, discographie, membres, etc. Ce site collaboratif a donc permis la création d’une volumineuse base de données autorisant la réalisation d’analyses spatiales, temporelles ou thématiques.

Continuer la lecture de « Collecter les données du site metal-archives.com »