Les « artistes similaires » sur Deezer : le cas du black metal

Dans la lignée du précédent billet consacré au punk français sur Deezer et à la rubrique « Artistes similaires », nouveau test avec un genre musical autre, le black metal. Tout comme le punk, ce style n’apparaît dans la liste détaillée des 203 sous-genres utilisés par Deezer pour taguer les albums : on trouve « metal », « metal finlandais » et « hard rock » ; pas de black, de thrash, de death, de hardcore et que sais-je encore. Pourquoi dans ce cas choisir ce genre musical ? Tout simplement parce que je suis à peu près capable d’évaluer la qualité des suggestions pour des genres que je connais un peu moins mal que les autres, et j’écoute essentiellement des musiques bruyantes…

Le corpus de départ est constitué de 31 groupes de black metal appartenant à des périodes et à des sous-genres différents : on y trouve des groupes de la « première vague » (Venom, Bathory, Celtic Frost, etc.) et de la « deuxième vague » (Mayhem, Emperor, Darkthrone…). J’ai également inclus les deux groupes les plus commerciaux du genre (Cradle of Filth et Dimmu Borgir) afin de vérifier si les artistes similaires proposés étaient alors plus mainstream que dans les cas précédents (et c’est le cas). Enfin, j’ai sélectionné une poignée de groupes ayant développé des sous-genres tels le DSBM (Depressive suicidal black metalShining, Lifelover) ou le black metal atmosphérique (Blut Aus Nord).

Avant de présenter quelques résultats, un mot sur les nombreux absents. Les groupes ayant (ou ayant eu) des positionnements politiques extrêmes sont quasi absents de Deezer : on trouve un album d’Absurd, un de Kristallnacht, un split de Grand Belial’s Key et c’est à peu près tout.Aucun artiste similaire n’est proposé dans ces trois cas et la discographie de la page Absurd mèle plusieurs groupes homonymes. Mais pas de Baise ma hache, de Peste noire ou de Graveland. Le métal noir québécois est également aux abonnés absents, pas de Forteresse, de Sombres Forêts ou de Gris. Si la catégorie metal finlandais existe, pas de Clandestine Blaze ici ni de Satanic Warmaster. Enfin, si Burzum a une page, et un nombre de fans non négligeable (27 000), la rubrique artistes similaires est absente.

Premier résultat : contrairement aux groupes punk français où le nombre d’artistes similaires pouvait être de 11, 12 ou 20 ; pour les groupes de black metal, le nombre d’artistes similaires proposés est toujours 20. Autre résultat intéressant : on ne trouve aucune recommandation aberrante (rien d’équivalent au lien Porte-Mentaux – Daniel Balavoine) et les propositions faites peuvent s’expliquer par l’origine des groupes (si on tape dans le black metal finlandais, on se voit proposer des groupes de bm finlandais), leur période d’activité (les groupes de la première vague considérés comme similaires à des groupes de heavy metal comme Ozzy Osbourne, Iron Maiden ou Judas Priest) ou leurs thématiques (les groupes de DSBM). Les deux groupes les plus vendeurs de la catégorie renvoient en partie mais non exclusivement vers des poids lourds du metal (Sepultura, Marylin Manson, Korn, Slayer).

Sur le graphe d’ensemble ci-dessous, j’ai uniquement laissé les noms des artistes qui envoient vers des artistes similaires spécifiques (en général, un groupe et un seul envoie vers ces groupes). Le graphe des relations entre groupes utilisés pour construire le corpus montre un graphe connexe, la taille des sommets est proportionnelle au degré entrant (soit le nombre de fois où le groupe est considéré comme similaire à un artiste donné) et les résultats paraissent cohérents pour qui connaît un petit peu l’histoire du genre – considérant que sur Deezer Burzum ne reçoit ni n’envoie aucun lien…

Si l’on s’intéresse aux ego-networks des groupes ayant servi à construire le corpus (le groupe de départ, les artistes similaires et les liens éventuels entre ces artistes similaires, puis on supprime le groupe de départ qui est par définition lié à tous les autres), le nombre de sommets varie du simple au double (20 pour 6 groupes, 37 pour Mayhem), le nombre de liens varie avec un rapport de 1 à 15 (26 pour Mercyful Fate et 362 pour Mayhem) ; le pourcentage de liens mutuels est également très variable (de 7% pour Mercyful Fate à 67% pour Lifelover. L’image ci-dessous présente de gauche à droite les ego-networks de Venom, Lifelover et Cradle of Filth.

de gauche à droite: ego-networks de Venom, Lilover et Cradle of Filth

Comment expliquer que les propositions d’artistes similaires paraissent dans le cas du black metal beaucoup plus pertinentes que pour le punk français ? Même si on est – et c’est mon cas – sensible aux nuances du genre, la similarité sonore est sans doute plus forte ici (voix, sons de guitare et de batterie, rythme) et les outils de traitement du signal utilisés par Deezer sont sans doute plus efficaces ici. Il est possible que les pratiques d’écoute jouent également un rôle mais ce sera l’objet d’explorations futures.

Comme d’habitude, jeu de données, métadonnées et script R téléchargeables – fichiers encodés comme d’habitude en utf-8.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.